INDIGNE TOIT

Le 5 novembre 2018, deux immeubles s’effondraient rue d’Aubagne, à Marseille. Depuis ce drame, chaque mois, la mairie fait évacuer des immeubles considérés comme dangereux. Au total plus de 3000 personnes ont été sorties de leurs foyers et envoyées dans des chambres d’hôtels. Des centaines y vivent encore.

Pour ces habitants, la vie s’est arrêtée : loin de leur quartier, de leurs amis, de l’école de leurs enfants, ils sont devenus invisibles. Ce projet photographique est en leur honneur, il vise à leur donner un visage et une voix. Faire entendre ces témoignages pour que la mémoire de ce drame ne disparaisse pas. Mais aussi pour entamer un vrai combat collectif contre le logement indigne.
Partagez autant que vous le souhaitez ces portraits, écrivez-nous pour témoigner, cette initiative vise à nous rassembler sous le même toit.

Fermer le menu