SIHEM

47 ans, 3 enfants
Délogés 1 mois et demi
Aujourd’hui en logement temporaire

temps d'écoute : 1'37

Share Button

« Ils sont venus en disant : « Dans 15 minutes faut sortir madame, vous laissez vos affaires ici » Ils nous ont expliqué qu’on reviendrait chez nous dans quinze jours… Il y a beaucoup de risque dans l’appartement : les fissures partout, le mur qui est tombé, le plafond qui est tombé. Pendant ce temps le propriétaire tente de masquer les choses, parce que c’est leur poche qui compte, pas l’être humain. Ils pleurent pas pour nous, mais pour leur loyer.

J’aimerais savoir pourquoi ils ne considèrent pas les riches et les pauvres pareil. Moi j’ai pas demandé plus qu’un T3, pas demandé plus qu’une vie normale comme tout le monde. Pauvre ou riche, on est tous des êtres humains, on a tous le même sang dans le corps. Si vous allez dans des appartements de classe, vous avez une terrasse, du carrelage, tout ce qui faut. Et dans les appartements pourris, des trous partout, des souris et des puces : pourquoi ? »

Share Button